La sylvothérapie :Comment se soigner par les arbres

La nature est le refuge dans lequel l'âme humaine retrouve la paix et la sérénité. C’est son milieu naturel ! On lui a découvert un pouvoir guérisseur, depuis le XIXème siècle avec la « sylvothérapie », du latin silva qui signifie forêt.

A l’époque on aidait les personnes atteintes de maladies respiratoires en profitant des bienfaits de l’air pur de la forêt. Un air enrichi en dioxygène et en huiles essentielles naturelles ! On a su, aussi, que les arbres sont dotés d'une intelligence.

Ils communiquent entre eux, s’échangent des informations et se soutiennent. Ils ont des stratégies de défense adéquates, et s'entre aident en fournissant de la nourriture. Et puis, ils sont généreux puisqu’ils nous fournissent non seulement de l’oxygène, de quoi nous nourrir et fabriquer des médicaments ; mais aussi une thérapie directe avec la sylvothérapie !

Au milieu des années 90, les premières études scientifiques réelles sur les effets physiologiques de la pratique de la sylvothérapie sont apparues. On a prouvé que 40 minutes en forêt le matin et l’après-midi diminuent la tension, la dépression, l’anxiété, la fatigue, la confusion et le taux de cortisol salivaire.

Les tests ont prouvé que l’'immunité est renforcée lorsqu'on passe 8 heures en forêt. La dépression et la bipolarité sont diminuées si on marche en forêt durant 4 jours ; c’est pourquoi il y a de plus en plus de randonneurs. Au Japon, on a développé une méthode particulière pour soigner le corps et l’esprit grâce aux arbres, avec le « bain de forêt » ou « Shinrin-Yoku ». Les Japonais ont fait de leur foret un milieu thérapeutique ; car ils sont persuadés de son influence positive sur le système sensoriel humain à travers la vision, l'audition, le gout et le toucher.

Par exemple, les plantes produisent des substances nommées « Phytoncides » que nous captons par l’odorat ; et qui ont des impacts sur certains indicateurs. En effet, l’odeur dégagée par les Cèdres du Japon (Cryptomeria japonica) a pour effet de faire baisser la pression sanguine systolique ; et ce dès 40 à 60 secondes après l’inhalation. On voit donc que l’intelligence des arbres et leur pouvoir thérapeutique sont bien réels !

Selon certaines études, enlacer ou s’adosser à un arbre permet de transmettre ses vertus. Et puis sachez que chaque arbre a ses qualités propres : Le frêne est considéré comme l’arbre de la vie, le noisetier donne de la sagesse, le sorbier protège des influences négatives, le chêne procure la force, l'olivier procure la paix… Alors il y a un exercice qui permet de capter l’énergie d’un arbre : en effet, il suffit de s’appuyer sur lui avec la main droite sur l’estomac et la main gauche sur le dos pendant 20 minutes.

Allez qu’attendez-vous ; partez vous ressourcer en pleine nature ! Enlacez les arbres ; et laissez-les vous faire du bien en vous rappelant que vous êtes un humain ! Cette vie moderne nous est néfaste ; revenons à la « mère Nature » ; et soyons reconnaissants envers elle car dans la destruction des forets il y a la destruction de la race humaine…

Par Sonia Ben Jaballah