Des neurones d’orientation GPS dans nos cerveaux!

_

Passer d'un point A à un point B et savoir retourner sur ses pas, même si entre temps le décor et la lumière ont changé, ça c'est grâce à un type de neurone récemment découverts par les chercheurs, des "cellules-grillage". L'étude a consisté à observer l'activité cérébrale de patients épileptiques hospitalisées avec des électrodes implantés dans leur cerveau pour leur traitement. On leur a donné un jeu vidéo simple pour tester leur capacités de localisation dans l'espace.

L'objectif du jeu est de rejoindre des objets répartis sur un terrain. Une fois l'objet atteint, il fallait recommencer, sauf que cette fois, l'objet est rendu invisible, et il faut utiliser sa mémoire et son sens de l'orientation pour pouvoir le retrouver.

Les chercheurs ont étudié l'activité cérébrale des sujets pour déterminer avec précision quelles cellules étaient impliquées dans la localisation. Ils ont mis en évidence des structures encore inconnues, ces fameuses "cellules grillage" qui ont déjà été mises en évidence chez les rats. Ces neurones doivent leur nom aux grillages composés de triangles qui s'activent dans le cerveau quand l'individu se déplace, et ils permettent au cerveau de gérer les données de navigation entre le point de départ et d'arrivée, comme un GPS.

"Ce schéma triangulaire semble jouer un rôle fondamental dans notre cerveau pour la navigation. Sans ces cellules, il est probable que les humains se perdraient tout le temps, faute de repères", explique le docteur Joshua Jacobs, de la Drexel’s School of Biomedical Engineering, Science and Health Systems, auteur de l'étude. Ces structures seraient plus importantes chez l'homme que chez le rat, car elles se trouvent dans deux zones du cerveau, contrairement au rat, où on les trouve uniquement au cortex entorhinal.

C'est l'une des premières zones affectées par Alzheimer, à cause de son rôle crucial dans le processus de mémorisation. Cette découverte explique pourquoi les malades d'Alzheimer sont désorientés. Cette découverte pourrait permettre de trouver un moyen d'améliorer leurs fonctions cérébrales.